Atténuer la brouille entre la Chine et l'UE

20-05-2009

Une centaine de Chinois attendait l'arrivée à Prague du Premier ministre Wen Jiabao. Sa présence au sommet montre la volonté de Pékin de travailler avec l'Union européenne, a expliqué la veille la Chine, tout en lançant implicitement de nouvelles mises en garde au sujet des visites prévues par le dalaï lama. Le sommet devait être d'ailleurs l'occasion d'enterrer leur brouille fin 2008 après une rencontre du président français Nicolas Sarkozy et du leader spirtituel des Tibétains. Pékin avait été ulcéré et avait annulé le précédent sommet, programmé début décembre 2008 en France au moment où Paris présidait l'UE.