Augmentation de marchandises dangereuses au sein de l’Union européenne

16-05-2013

Les inspecteurs de l’Union européenne ont recensé, sur l’année dernière un total de 2278 produits dangereux, ayant fait irruption sur le marché européen et menaçant ainsi la santé des consommateurs. Cela représente une hausse de 26% par rapport à l’année dernière. Dans plus de la moitié des cas (58%), il s’agissait de produits en provenance de Chine ou de Hong Kong. C’est ce qu’a affirmé ce jeudi la Commission européenne, qui a tenu à souligner que les avertissements, liés à la dangerosité ou à la toxicité des produits, n’étaient rendus possibles que grâce à la pleine coopération de tous les pays de l’Union. Le pourcentage total d’avertissements émis par l’ensemble des États membres s’élevait à 34% pour le textile, à 19 % pour les jouets, à 11% pour les électroménagers et à 8% pour les automobiles. Les pays européens, ayant formulé le plus grand nombre d’avertissements, ont été la Roumanie et la Bulgarie, suivies de l’Espagne, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne. En 2010, 2244 produits non-alimentaires ont été interdits au sein de l’Union européenne, en raison de leurs risques pour la santé.