Bas salaires : les employés de l'usine pragoise de Mitas prêts à la grève

24-03-2017

Les syndicalistes de l'usine pragoise du fabricant de pneus Mitas ont déclaré ce vendredi "l'état d'alerte à la grève", indiquant ainsi qu'ils sont prêts à faire grève si leurs revendications pour de meilleurs salaires ne sont pas satisfaites. A la tête du syndical de l'usine, Křivánek Karel, qui y dénonce une atmosphère d'incertitude et le départ de nombreux salariés, estime que les négociations avec la direction de l'entreprise ne sont pas sérieuses. Il note que les employés de l'usine Mitas de Zlín ont les mêmes demandes et qu'ils pourraient à leur tour se déclarer en état d'alerte à la grève. A Prague comme à Zlín, les syndicats veulent une augmentation du salaire horaire de 30 couronnes. Cela correspond à une augmentation du salaire brut de 5000 couronnes par mois (185 euros). "Il faut dire que nous ne faisons pas cette demande soudainement. Nous sommes conscients du fait que ce n'est pas une petite somme. C'est pourquoi nous demandons que cette hausse soit répartie progressivement en trois étapes", explique Křivánek Karel, qui n'exclut par le recours effectif à la grève si le désaccord se poursuit.