Bientôt deux types de prisons en Tchèquie contre quatre actuellement

31-08-2015

Réuni en conseil des ministres, le gouvernement a validé ce lundi le projet du ministère de la Justice de réduire de quatre à deux le nombre de types de structures pénitentiaires en République tchèque. Si ce texte est approuvé par les parlementaires puis signé par le chef de l'Etat, il y aura désormais des prisons de haute surveillance et des prisons de surveillance. Pour le ministre, Robert Pelikán (ANO), il s'agit d'une réforme importante qui doit permettre un meilleur travail avec les détenus et au final diminuer le taux de récidive. Pour éviter la corruption, c'est une équipe composée d'éducateurs, de psychologues ou encore de travailleurs sociaux qui décidera dans quel établissement affecter un prisonnier. La nouvelle législation pourrait être effective à partir d'octobre 2017.