Brexit : Prague ne compte pas accélérer le processus d'adoption de l'euro

28-06-2016

La République tchèque n'a pas besoin d'accélérer le processus d'adoption de la monnaie unique européenne en raison du Brexit. C'est ce qu'a souligné ce mardi à Bruxelles, dans le cadre du sommet de l'Union européenne, le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka. Certains membres de l'UE, notamment les plus anciens, souhaitent en effet avec le départ du Royaume-Uni une intégration plus poussée des 27 pays membres restants, notamment au niveau de l'union monétaire. Le chef du gouvernement a déclaré que personne ne subirait de pression pour faire quoi que ce soit dans ce sens. Pour autant, le social-démocrate considère qu'il est dans l'intérêt des Tchèques de maintenir le contact entre les pays ayant adopté l'euro et ceux ayant gardé leur monnaie nationale. De nombreux politiciens tchèques ont déjà à plusieurs reprises annoncé des objectifs datés pour rejoindre l'eurozone mais qui n'ont jamais été concrétisés. A l'heure actuelle, il ne serait pas question d'adopter l'euro avant la prochaine décennie.