Chine : Home Credit se défend de toute activité politique

14-12-2019

Dans un communiqué publié en fin de semaine, la société de services financiers Home Credit nie avoir payé une agence de communication pour promouvoir les intérêts de tout État étranger.

L'entreprise - qui appartient à la plus grosse fortune tchèque, Petr Kellner - indique s'être attachée les services de l'agence C&B Reputation Management cette année "afin d'améliorer les relations tchéco-chinoises".

Le site d'information Aktuálně.cz a révélé cette semaine que C&B Reputation Management avait eu pour mission d'améliorer l'image du régime chinois dans les médias tchèques.

Home Credit indique dans le communiqué vouloir "se défendre contre les attaques médiatiques qui nuisent à ses affaires" et précise que les activités de l'agence étaient axées sur le business et non sur la politique.