Classement IMD : la République tchèque recule de nouveau et n’est plus que le 35e pays le plus compétitif au monde

30-05-2013

La République tchèque est arrivée cette année 35e du classement de la compétitivité établi par l’Institute for Management Development (IMD) de Lausanne. Très attendu chaque année, ce palmarès compare le niveau de compétitivité de 60 pays et régions clefs dans le monde en analysant plus de 300 critères différents (productivité, infrastructures, main-d’œuvre, innovation, etc.). La République tchèque a reculé de deux places par rapport à l’année dernière et n’est plus l’ancien pays post-communiste le mieux noté, puisqu’elle figure désormais derrière la Lituanie (31e) et la Pologne (33e). La première place est occupée par les Etats-Unis devant la Suisse, Hong-Kong et la Suède. Selon cette étude, les points faibles de l’économie tchèque sont la récession en cours, mais aussi la corruption, une bureaucratie trop importante ou encore le manque de transparence et de stabilité dans la politique économique. Inversement, ses points forts restent ses infrastructures de base, son ouverture aux investisseurs étrangers, sa stabilité sociale et sa grande stabilité financière.