Climat : la République tchèque réticente ; l'UE précisera ses engagements au plus tard en octobre

21-03-2014

L'Union européenne ne précisera la teneur de ses engagements afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre qu'au plus tard en octobre prochain. C'est le président de l'UE, Herman Van Rompuy, qui a fait cette déclaration aux journalistes après le Conseil des ministres européens qui s'est déroulé sur deux jours à Bruxelles et dont l'un des thèmes était la lutte contre le réchauffement climatique. Selon lui, il reste de nombreux éléments à résoudre.

La République tchèque fait partie des pays relativement réticents à prendre des engagements. Alors que les ambitions étaient de réduire ces émissions de 40% en 2030 par rapport à leur niveau de 1990, Prague milite pour que cela soit seulement 35% au nom de la "concurrence" et des "emplois". Mêmes réserves en ce qui concerne le projet de monter la part des énergies renouvelables à 27% du total de la consommation énergétique européenne à cet horizon 2030. Le gouvernement du social-démocrate Bohuslav Sobotka juge la barre trop haute et souhaite que chaque pays puisse choisir son rythme pour parvenir à ces objectifs.