Conjoncture : la Commission européenne revoit fortement à la baisse ses prévisions de la croissance économique tchèque

10-11-2011

La Commission européenne a nettement revu à la baisse ses prévisions de la croissance de l’économie tchèque. Selon Bruxelles, le taux de croissance du PIB devrait s’élever à 1,8 % cette année, soit 0,2 point de moins que ce qui avait été prévu au printemps dernier. Mais surtout la Commission ne prévoit que 0,7 % de croissance en 2012 contre 2,9 % encore au printemps dernier. Les chiffres ont été communiqués ce jeudi. Dans les deux cas, tant pour 2011 que pour 2012, il s’agit de prévisions plus pessimistes que les chiffres sur lesquels se base actuellement le ministère tchèque des Finances. La semaine dernière, celui-ci avait toutefois indiqué qu’il prévoyait pour 2012 également un taux de croissance économique inférieur à 1 % et que le budget de l’Etat, dont le projet est actuellement débattu au Parlement, devrait faire l’objet d’amendements en début d’année prochaine. L’économie tchèque, pour laquelle les exportations constituent une importante source de revenus, est fortement dépendante de la conjoncture en Allemagne voisine et plus généralement dans la zone euro.