Coronavirus - Fonds de relance européen : Andrej Babiš s’attend à de longues négociations

12-06-2020

Andrej Babiš s’attend à un débat encore très long sur la forme que prendra le fonds de relance qui doit permettre de faire face à la crise économique dans l'UE provoquée par la pandémie de coronavirus. Selon le chef du gouvernement tchèque, le critère principal pour la répartition des quelque 750 milliards d’euros devrait être la baisse du produit intérieur brut de chacun des Etats membres.

C’est ce qu’il a déclaré à l’issue de la réunion des Premiers ministres des quatre pays du groupe de Visegrád (V4 - République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie), qui s’est tenue à Lednice (Moravie du Sud), jeudi. Andrej Babiš a souligné également que le V4 s’entendait sur le fait que pour le cadre financier portant sur la période 2021-2027 la répartition des subventions devait être équitable et sur la nécessité de veiller à ce que les pays les plus pauvres ne soient pas désavantagés par rapport aux plus riches.