Corruption : l’ancien ministre David Rath risque jusqu’à neuf ans de prison

20-03-2018

Accusé d’avoir demandé, avec ses collaborateurs, plus de 48 millions de couronnes de pots-de-vin, l’ancien ministre de la Santé et président de la région de Bohême centrale David Rath risque une peine de huit à neuf ans de prison ferme. L’ensemble de ses biens devraient être confisqués. C’est du moins ce qu'a demandé, ce mardi, le procureur Petr Jirát. Les proches collaborateurs de David Rath, à savoir les époux Kateřina Kottová et Petr Kott, devraient encourir cette même peine.

Cette vaste affaire de corruption remonte à 2012, où David Rath, ainsi que dix autres personnes, ont été arrêtés. En décembre 2015, l’ancien homme politique a déjà été condamné à une peine de 8,5 ans pour corruption, trucage d’appels d’offres publics et détournement de fonds européens, mais il a vu son jugement annuler pour des raisons de procédure.