Crise gouvernementale: aucune avancée notable malgré la réunion des trois chefs de la coalition

02-03-2005

Mercredi, en fin d'après-midi, les présidents des trois partis qui forment la coalition gouvernementale se sont réunis sans qu'aucune décision majeure n'ait été prise, et alors même que cette semaine est annoncée comme « décisive » par la presse tchèque. Même si selon les dires des différents acteurs, « l'intérêt demeure pour que la collaboration se poursuive », les chrétiens-démocrates continuent de considérer la démission du Premier ministre, Stanislav Gross, comme la meilleure solution pour que la coalition puisse aller jusqu'à la fin de son mandat, en juin 2006. De leur côté, une partie des sociaux-démocrates, dont Stanislav Gross est le leader, réclament le départ des trois ministres chrétiens-démocrates du Cabinet. Par ailleurs, environ 200 personnes ont manifesté, ce mercredi, devant le siège du gouvernement, pour réclamer le départ de Stanislav Gross. Rappelons que le Premier minsitre est impliqué dans une affaire immobilière faisant peser des doutes sur le financement de son appartement.