Crise migratoire : Bohuslav Sobotka veut que le groupe de Visegrád refuse les propositions de Bruxelles

08-04-2016

Le premier ministre Bohuslav Sobotka souhaite que les quatre pays du groupe de Visegrád (V4), à savoir la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et le sien, refusent les propositions de la Commission européenne relatives à la crise migratoire. Il s'agit notamment de la volonté Bruxelles de revoir le système du règlement de Dublin de répartition des demandeurs d'asile au sein de l'UE, une réforme qui s'apparenterait pour le chef du gouvernement tchèque à un transfert de compétence des Etats membres. Pour M. Sobotka, il convient aussi de refuser le système de répartition obligatoire des réfugiés entre les 28. C'est ce que le social-démocrate avait déclaré ce vendredi avant de s'envoler pour la Pologne où il a participé à une rencontre intergouvernementale entre Prague et Varsovie. Cette dernière a pour sa part adhéré à son refus. Le premier ministre entend discuter du sujet la semaine prochaine avec son homologue slovaque Robert Fico et négocier par voie diplomatique avec la Hongrie afin de s'entendre sur une position commune du V4.