Crise migratoire : une solution commune européenne est nécessaire selon le Premier ministre tchèque et le président de la Commission européenne

13-09-2015

Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker sont tombés d'accord, lors d'un entretien téléphonique, sur la nécessité d'une solution commune européenne à la crise migratoire, sans que soit occultées les positions de certains pays-membres. Jean-Claude Juncker a appelé les différents chefs de gouvernement des pays de l'UE à la veille de la réunion des ministres des l'Intérieur de l'UE sur la question des réfugiés. Au cours du week-end, Bohuslav Sobotka a réitéré sa ferme opposition à tous quotas obligatoires pour accueillir les réfugiés. La position de la République tchèque, comme celle de tous les autres pays du groupe de Visegrad, a été vivement critiqué par d'autres pays-membres de l'UE, dont l'Allemagne et l'Autriche.