Cyclisme - Dopage : pour prouver son innocence, Kreuziger a mis en ligne les données de son passeport biologique

29-11-2014

Soupçonné de dopage par l’Union cycliste internationale (UCI), Roman Kreuziger a mis en ligne les données de son passeport biologique sur un site Internet spécialement conçu à cet effet : www.kreuzigercase.com. Suspendu une bonne partie de la saison, le coureur tchèque de l’équipe Tinkoff-Saxo entend ainsi démontrer qu’il n’a pas eu recours à des pratiques interdites par le règlement. Bien qu’il n’ait jamais été contrôlé positif durant sa carrière, l’UCI a estimé que les anomalies apparues en 2011 et 2012 dans le passeport biologique de Kreuziger étaient trop importantes pour le laisser courir, au motif d’une « possibilité d’une violation des règles antidopage ». Toutefois, en septembre dernier, après un appel rejeté par le Tribunal arbitral du sport (TAS), Kreuziger avait été autorisé à reprendre la compétition suite au jugement en sa faveur rendu par la commission arbitrale du Comité olympique tchèque. L’UCI a fait appel à son tour de cette décision auprès du TAS à Lausanne.