D’anciens prisonniers politiques rendront hommage aux travailleurs forcés des mines d’uranium

23-05-2014

Pour la 25e fois consécutive, d’anciens prisonniers politiques se rassembleront ce weekend à Horní Slavkov et à Jáchymov, afin de participer à une cérémonie de commémoration, et ce notamment dans l’ancien camp de travail communiste de Jáchymov, dans la région de Karlovy Vary, en Bohême de l’Ouest. Organisée chaque année au mois de mai, la cérémonie a pour objectif de rappeler le destin de plus de 70 000 prisonniers politiques contraints de travailler, dans les années 1950, notamment dans les mines d’uranium de Jáchymov. Près de 4 000 prisonniers ne retrouveront pas la liberté. Au total dix-huit camps de travaux forcés ont été ouverts dans l’ancienne Tchécoslovaquie après l’arrivée au pouvoir des communistes en 1948.