D’après l’avocat d’Imex Group, le délai fixé au mois de janvier pour le transfert des munitions n’est pas réalisable

23-12-2014

Selon Radek Ondruš, l’avocat de la société Imex Group, la société de vente d’armes qui loue les terrains des entrepôts de munition, dont certains ont récemment explosé près de la ville de Vrbětice, la date limite fixée au mois de janvier pour le transport des munitions n’est pas réalisable. C’est après la réunion du Conseil national de sécurité que le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, a évoqué la date de la seconde moitié du mois de janvier. Toutefois, la société veut transférer une partie des munitions à l’étranger, et ne disposerait pour cette raison pas de temps suffisant pour obtenir les permis nécessaires pour un transport à l’étranger. De plus, selon l’avocat de l’entreprise, l’Etat ne communiquerait pas avec la société. La porte-parole de la police tchèque, Jana Macalíková, a indiqué que la police tchèque n’allait pas commenter ces déclarations.