Déficit public sous 3,5% en 2012

04-01-2013

Le déficit des finances publiques de la République tchèque n'a pas dépassé 3,5% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012, selon une estimation officielle publiée jeudi par le ministre des Finances, Miroslav Kalousek. "Il s'agit d'un résultat officieux, il faut encore attendre les chiffres précis", a déclaré M. Kalousek au cours d'une conférence de presse à Prague. Le résultat officiel du PIB tchèque pour 2012 sera publié à la mi-février par l'office des statistiques. Grâce à des mesures d'austérité adoptées l'an dernier par le cabinet de centre-droit de Petr Nečas, le déficit budgétaire a fini par se chiffrer à 101 milliards de couronnes (4 milliards d'euros), contre 105 mds CZK (4,16 mds EUR) prévu initialement, selon le ministre des Finances. "Le gouvernement prouve ainsi qu'il est capable de réaliser sa stratégie financière ambitieuse, visant à réduire le déficit des finances publiques", a affirmé M. Kalousek. A la mi-décembre, le Parlement tchèque avait adopté le budget pour 2013 limitant le déficit des finances publiques à 2,9% du PIB, sous la barre des 3% fixée par le traité de Maastricht.