Délai supplémentaire accordé par Bruxelles à Prague pour répondre à un premier audit concernant A. Babiš

26-07-2019

Selon la Radio publique, la République tchèque a obtenu de la Commission européenne un délai supplémentaire, jusqu'au 2 septembre, pour répondre au rapport préliminaire de l’audit concernant le potentiel conflit d’intérêts du Premier ministre Andrej Babiš en lien avec l’obtention de subventions européennes.

Bruxelles avait fixé un délai de trente jours de droit de réponse suite à la réception de la version tchèque du rapport préliminaire, reçu par le ministère du Développement régional début juillet, soit jusqu’au 5 août. Le ministère avait déjà reçu la version en anglais en mai dernier.