Départ des médecins : Leoš Heger prêt à négocier avec les compagnies d’assurance-maladie

04-01-2011

Quelque 3 772 médecins tchèques, sur un total d’environ 20 000 médecins travaillant dans les hôpitaux tchèques, comptent démissionner au 1er mars 2011, en signe de protestation contre leurs bas salaires notamment. Le ministre de la Santé publique, Leoš Heger (TOP 09) est prêt à négocier avec les compagnies d’assurance-maladie, dans le cadre d’un « plan de crise » élaboré par son ministère : les compagnies pourraient payer des sommes réduites aux hôpitaux menacées par un départ massif de leurs médecins et qui seraient, par la suite, obligés de réduire les soins. En revanche, les hôpitaux et les spécialistes qui prendront en charge les patients concernés pourraient toucher plus d’argent de la part des compagnies d’assurance-maladie.