Des dommages-intérêts pour l'hospitalisation forcée d'un bébé né à domicile

19-08-2011

Un tribunal de Brno a condamné les services sanitaires de la ville à s'excuser auprès d'une femme de 29 ans pour l'avoir contrainte à faire emmener son nouveau-né à l'hôpital juste après l'accouchement à domicile. Les services sanitaires ont également été condamnés à payer en tout la somme de 100 000 couronnes de dommages-intérêts à la jeune mère et à son fils. De plus en plus de femmes tchèques décident ces dernières années d'accoucher à domicile.