Des messes œcuméniques ont été célébrées à Prague, Tábor et Husinec, en mémoire du réformateur de l’Eglise Jan Hus

06-07-2009

Le 6 juillet, jour férié en République tchèque, commémore la mort martyre de Jan Hus, prédicateur, recteur de l’Université praguoise et réformateur de l'Eglise, brûlé en 1415 après être condamné comme hérétique par le concile de Constance. Pour les protestants tchèques se référant au legs de Jan Hus, sa détermination de défendre la vérité et le droit à une conviction individuelle sont de toute actualité. Le président Václav Klaus et le premier ministre Jan Fischer ont assisté à la traditionnelle messe célébrée dans la chapelle de Bethléem de Prague où Jan Hus prêchait. L’occasion pour Václav Klaus d’évoquer le rôle du théologien français Jean Gersen, l’un des critiques les plus sévères de l’enseignement de Hus et participant actif à sa condamnation. Des messes en commémoration du 594e anniversaire du supplice de Jan Hus ont été célébrées également dans le sud de la Bohême : à Husinec, son village natal, et à Kozí Hrádek et Tábor où Hus prêchait après son départ de Prague.