Des modes de vie "peu sains" coûteraient plus de 20 milliards d'euros à l'Etat tchèque

17-08-2013

Le système de santé tchèque perdrait chaque année quelque 520 milliards de couronnes (un peu plus de 20 milliards d'euros) du fait de modes de vie "peu sains". Ce coût s'explique par les soins et les médicaments mais également par les jours non travaillés ayant un impact sur le produit intérieur brut. Selon l'Institut national de la santé, qui a fait part de ces informations, une politique de prévention permettrait de réduire de 9% le nombre de maladies dues à des modes de vie jugés malsains. En conséquence, l'Etat tchèque économiserait chaque année près de 20 milliards de couronnes (environ 800 millions d'euros). La République tchèque occupe généralement le haut des classements des diverses addictions ou maux liées au mode de vie occidental. Troisièmes plus grands fumeurs en Europe, les Tchèques y sont les premiers buveurs et sont également parmi les plus sujets à l'obésité. L'espérance de vie en bonne santé est de 61 ans en République tchèque.