Des primes en silicone pour les infirmières tchèques

26-05-2009

Une clinique privée de Prague recrute ses infirmières en leur offrant une nouvelle poitrine ou un ventre retendu pour la signature d'un contrat de trois ans, afin de contrecarrer la pénurie de personnel médical. L'offre, lancée il y a quelques mois, a rencontré un grand succès, selon le directeur, qui voit affluer des dizaines de candidatures à chaque recrutement. Huit autres infirmières ont déjà utilisé leur bonus qui leur a permis d'accéder à des soins sinon inabordables pour elles. La clinique facture 2.823 euros pour une chirurgie mammaire, soit plus de trois mois de salaire pour une infirmière et jusqu'à 1880 euros pour une liposuccion, soit environ deux mois de salaire. Le bonus a aussi un effet dissuasif : une infirmière qui résilie son contrat avant terme doit rembourser sa chirurgie plastique.