Deux journalistes d’investigation tchèques dévoilent le financement d’une campagne médiatique prochinoise par une entreprise du milliardaire tchèque Petr Kellner

10-12-2019

Ce mardi, le site Aktualne.cz a publié une longue enquête menée par deux journalistes d’investigation tchèques qui ont découvert les dessous d’une campagne prochinoise, menée par un cabinet de conseil en relations publiques financé par la société de crédits à la consommation Home Credit du milliardaire tchèque Petr Kellner. Cette société aurait ainsi signé un contrat avec le cabinet de conseil C&B Reputation Management qui, via un réseau d’experts, de journalistes et de politiques s’est efforcé d’améliorer l’image de la Chine auprès de l’opinion publique tchèque. Le cabinet de conseil aurait fait en sorte de soutenir et de mettre en avant les personnalités tchèques, dont les positions favorables au régime de Pékin sont connues, tout en attaquant au contraire celles exprimant des critiques vis-à-vis de la Chine.

Les révélations de cette enquête surviennent alors que la société Home Credit, qui possède d’importants intérêts en Chine, s’est récemment retrouvée sous le feu des projecteurs, en raison de la signature d’un partenariat controversé avec l’Université Charles, elle-même soupçonnée d’avoir servi la propagande chinoise après avoir accepté un financement de l’ambassade de Chine à Prague pour l’organisation de conférences.

En outre, les services de renseignement tchèques ont à plusieurs reprises mis en garde contre les activités toujours plus intenses de la Chine dans le pays. Le BIS attire notamment l'attention sur les tentatives de recrutement de scientifiques, d’universitaires, et de politiques et sur les invitations formulées par les autorités chinoises pour des formations, séminaires et autres séjours touristiques, qui sont autant d’occasions de solliciter leurs participants.

10-12-2019