Deux soldats du contingent tchèque en Afghanistan licenciés

10-11-2009

Le ministre de l'Intérieur Martin Barták a décidé de licencier deux soldats du contingent tchèque en Afghanistan pour avoir porté des casques avec des symboles des unités SS. Leur commandant Petr Procházka été mis temporairement hors service. Ce lundi, déjà, le soldat de l’armée tchèque Lukáš Sedláček a été licencié. Ce dernier aurait co-fondé et entraîné l’organisation néo-nazie White Justice. Cette organisation aurait préparé des attentats terroristes contre des centrales électriques et des transformateurs et planifiait des enlèvements des membres de la police et de certaines personnes d’origine juive. Selon le ministre Martin Barták, ces mesures font partie d'une volonté d'épurer l'armée tchèque.