Droit à l’information : un concours pour élire l’autorité publique la plus et la moins transparente

06-09-2014

L’association « Otevřená společnost » (« Société ouverte ») qui milite pour la transparence de l’autorité publique organise depuis 2003 un concours des bureaux, des mairies ou d’autres organismes publics portant sur leur attitude vis-à-vis du droit des citoyens à l’information. La compétition se déroule en deux grandes catégories – « fermé » et « ouvert » - et le jury sélectionne les champions en fonction des nominations par des gens. Cette année, ils ont le choix des 120 exemples de la transparence ou de son manque. L’Office suprême de contrôle (NKÚ) participe au concours dans la catégorie positive pour la publication régulière de ses rapports et pour la possibilité de les contester. En revanche, le Bureau représentant l’Etat dans le contentieux de propriété figure sur la liste négative pour avoir demandé un frais de 60 000 couronnes (2 100 euros) pour publier l’information relative au prix de l’achat de ses ordinateurs.