Education : le président Zeman oppose son veto à la loi sur les « groupes d’enfants »

08-10-2014

Le président de la République a opposé son veto à la loi devant permettre la création de « groupes d’enfants » dans lesquels les parents pourraient placer leurs enfants à garder durant leurs journées de travail. Ce projet doit permettre de pallier le nombre insuffisant de crèches et le manque de place dans de nombreuses écoles maternelles publiques du pays. Miloš Zeman regrette que les députés n’aient pas tenu compte des objections formulées par les sénateurs qui auraient permis la poursuite du fonctionnement des écoles maternelles en pleine nature dites forestières. L’existence de ces écoles forestières est menacée par l’instauration de nouvelles normes hygiéniques précisément pour les groupes d’enfants. Selon la ministre du Travail et des Affaires sociales, Michaela Marksová, ces groupes, qui pourraient compter un maximum de vingt-quatre enfants, n’auront pas de but lucratif et seront destinés uniquement à élargir la palette des services de soins aux enfants. Les conditions de fonctionnement pour l’accueil des enfants seront moins contraignantes que pour les écoles et les crèches.