Elections sénatoriales: réactions des représentants politiques

17-10-2010

Le chef intérimaire du Parti social-démocrate (CSSD), Bohuslav Sobotka, souhaite que son parti obtienne 12 nouveaux sièges au Sénat ce qui lui permettrait d'y avoir la majorité et "de freiner les réformes réalisées ou préparées par la coalition gouvernementale". Petr Nečas, leader du Parti civique démocrate (ODS) estime, lui, que l'éventuelle victoire des sociaux-démocrates au deuxième tour des élections sénatoriales partielles se traduirait par une destruction du programme gouvernemental par la chambre haute du Parlement. Il l'a déclaré dans un débat télévisé, diffusé ce dimanche, exprimant ses craintes au sujet du ralentissement des réformes.