En Bohême du Nord, le président Zeman confirme qu’il est favorable à l’exploitation de l’uranium

25-03-2015

Le président de la République s’est de nouveau prononcé en faveur de l’exploitation des réserves d’uranium et du développement des centrales nucléaires en République tchèque. En visite ce mercredi à Stráž pod Ralskem, une commune de Bohême du Nord où le minerai a été extrait de 1967 à 1996, Miloš Zeman a déclaré que « la République tchèque préfère l’énergie nucléaire et j’espère qu’il en restera ainsi et que nous ne succomberons pas à la folie du solaire ». A Stráž pod Ralskem concrètement, l’exploitation de l’uranium a causé cependant la contamination de 370 millions de m3 d’eaux souterraines sur une superficie de 27 km2. Leur assainissement devrait durer jusqu’en 2037 et coûter environ 50 milliards de couronnes à l’Etat tchèque (1,8 milliard d’euros). C’est pourquoi le chef de l’Etat a rappelé la nécessité d’une exploitation « écologiquement saine ». Actuellement, une seule mine d’uranium reste encore en activité en République tchèque, à Rožnám dans la région de Vysočina (centre du pays).