Entropa : le gouvernement tchèque présente ses excuses

15-01-2009

Le vice-Premier ministre tchèque, Alexandr Vondra, a présenté jeudi ses "excuses" à "ceux qui se sont sentis offensés" par la sculpture monumentale controversée Entropa et s'est dit prêt à en retirer le module bulgare qui a suscité une protestation officielle de Sofia. La sculpture monumentale, composée de 27 modules correspondant à chaque pays membre de l'UE, a été installée en début de semaine dans l'atrium du siège du Conseil par la présidence tchèque de l'UE. Interrogé sur le possible retrait du module représentant la Bulgarie comme des toilettes à la turque, M. Vondra a ajouté: "je présente mes excuses à la Bulgarie". S'adressant ensuite à l'ambassadeur de Bulgarie auprès de l'UE, présent à la conférence, il a précisé: "nous sommes prêts au dialogue: si vous maintenez votre demande (de retrait), nous le ferons certainement". M. Vondra n'a en revanche pas envisagé la possibilité de démonter l'ensemble de la sculpture, bien qu'il ait été "choqué" d'apprendre que l'artiste plasticien tchèque David Cerny n'avait pas respecté le cahier des charges.