Etude : la minorité vietnamienne reste largement isolée

03-02-2017

Malgré tous les efforts d’intégration, la minorité vietnamienne en République tchèque reste largement isolée. C’est du moins ce qui résulte d’une étude effectuée par l’Institut d’ethnologie de l’Académie des sciences. Selon l’ethnologue Stanislav Brouček, les principales raisons en sont notamment le sentiment de déracinement et d’étrangété, mais aussi leur autonomie économique. Le degré d’intégration est évalué selon le niveau des connaissances de la langue tchèque et d’après la capacité de s’orienter ou non dans la culture, le système social et la législation tchèque. Pour Stanislav Brouček, les Vietnamiens vivant en Tchéquie forment, grâce à leur autonomie économique et leurs activités entrepreneuriales, une sorte d’un « Etat dans l’Etat ». La minorité vietnamienne compte environ 100 000 personnes et représente le troisième plus grand groupe d’étrangers en République tchèque.