Explosion meurtrière : selon la police, le sinistre aurait pu être délibéré

19-02-2013

La police penche de plus en plus vers l'idée que l'explosion de gaz meurtrière à Frenštát pod Radhoštěm, dimanche matin, aurait pu être causée délibérément par un des habitants de l'immeuble. Le chef de la police Martin Červíček a déclaré ce mardi qu'il pensait qu'il s'agissait là bien d'un crime, tandis qu'un autre représentant de la police a précisé que les informations selons lesquelles l'homme de 62 ans qui vivait dans le sous-sol du bâtiment aurait barricadé des portes n'avaient pas été confirmées. Les autorités pensent que l'incendie s'est déclaré à plusieurs endroits du bâtiment en même temps. Au moins cinq personnes ont été tuées, dont la personne soupçonnée du sinistre et trois enfants. Deux personnes dont l'état est jugé grave sont en soins intensifs.