Fin de Mirek Topolánek à la tête de l'ODS et remise en cause d’autres leaders

12-04-2010

Lors des assises du conseil exécutif du Parti civique démocrate (ODS), Mirek Topolánek a quitté officiellement, ce lundi soir, son poste de président de ce parti. Déjà auparavant, il avait délégué l'ensemble de ses compétences au vice-président de l'ODS, Petr Nečas. Mirek Topolánek a été contraint de renoncer à ses fonctions en raison de ses récentes déclarations scandaleuses à l'adresse des homosexuels, des Juifs et de l'Eglise catholique. D’autres leaders du parti ont été à deux doigts d'être écartés des prochaines élections législatives. Il s'agissait notamment de l’ancien ministre de l’Intérieur et actuel directeur de la campagne de l’ODS, Ivan Langer, du vice-président du parti Petr Gandalovič et l’actuel maire de Prague Pavel Bém, mais leur candidature a finalement été confirmée.