Fonder une famille est de plus en plus en compliqué pour les jeunes Tchèques

10-05-2014

Les conditions pour fonder une famille en République tchèque se sont détériorées ces dernières années. Tel est le principal enseignement qui ressort d’une étude réalisée récemment et présentée cette semaine par l’Office national des statistiques (ČSÚ). L’augmentation du taux de chômage chez les jeunes, la baisse de leurs revenus et les difficultés à marier vies professionnelle et privée sont les trois principales raisons de cette évolution. Le ČSÚ s’est appuyé sur les données relatives aux conditions de vie des personnes âgées de moins de 40 ans. Les jeunes Tchèques prennent leur indépendance de plus en plus tard, en moyenne à 26 ans pour les hommes et 24 ans pour les femmes. Selon l’enquête réalisée par ČSÚ entre 2009 et 2013, 50% des hommes et 31% des femmes tchèques âgés de 25 à 29 ans habitent encore et toujours chez leurs parents. Il s’agit d’une nette augmentation par rapport à 1995, la part des femmes ayant même doublé en un peu moins de vingt ans. Par ailleurs, autre exemple, le taux de chômage chez les femmes mères de petits enfants est trois fois supérieur à celui des femmes sans enfant. La faute au manque de places dans les crèches et les écoles maternelles, mais aussi au faible nombre d’emplois à temps partiel.