Geert Wilders n’est pas le bienvenu au Sénat tchèque

19-11-2009

Le très conversé parlementaire néerlandais Geert Wilders ne sera finalement pas invité par le Sénat tchèque à prononcer de discours et à présenter son film Fitna, critique contre le Coran. La décision initialement prise par la commission médiatique de la Chambre haute du Parlement, qui autorisait la tenue de ce discours, a été annulée, jeudi, suite à une demande formulée par le président du Sénat, Přemysl Sobotka. La venue de Geert Wilders, bien connu notamment pour ses prises de position contre l’islam, était envisagée à la fin du mois et avait été initiée par le sénateur Jiří Oberfalzer, membre du Parti civique démocrate (ODS) et farouche opposant au Traité de Lisbonne. En juin dernier, Geert Wilders a également été élu député européen, mais il a refusé de siéger au Parlement dont il réclame l’abolition.