Huit personnes poursuivies pour la vente d’un bâtiment à l’Université Charles

02-11-2014

La police a accusé huit personnes dans le cadre de la vente d’un complexe de bâtiments au centre de Prague. Elle les soupçonne d’avoir fait perdre à l’Etat au moins 200 millions de couronnes (7,3 millions d’euros). Les bâtiments appartenant à la société nationale des chemins de fer tchèques, České dráhy, ont été achetés par l’entreprise Apuro en 2007 pour 200 millions de couronnes. La police estime que le prix de la transaction a été inférieure de 73 millions de couronnes à la véritable valeur des immeubles. Trois ans plus tard, la compagnie les a vendus à l’Université Charles pour 400 millions de couronnes (14,5 millions d’euros) dont les trois quarts ont été financés par les subventions du ministère de l’Education. L’entreprise Apuro a fait faillite. La police anti-corruption a accusé deux entrepreneurs, deux représentants de l’Université Charles et quatre experts qui ont estimé la valeur des bâtiments.