Il y a 60 ans, Prague a rompu les relations diplomatiques avec le Vatican

14-03-2010

Il y a 60 ans de cela, une série de mesures en vue de briser les structures traditionnelles de l’Eglise culminait en Tchécoslovaquie communiste. Le 16 mars 1950, le ministère des Affaires étrangères a remis au Vatican une note de protestation demandant le départ du nonce apostolique alors en poste à Prague, Ottavio de Liva, en raison de ses « activités politiques hostiles ». L’Eglise catholique a été placée dans les années 1950 sous le contrôle de l’Etat. Les relations diplomatiques ainsi coupées avec le Vatican n’ont été rétablies qu’après la révolution de Velours : le 19 avril 1990 est la date de leur rétablissement officiel au niveau des ambassadeurs et des nonces apostoliques. Or ni 20 ans après, le traité entre la Tchéquie et le Vatican n’a été signé.