Institut d'étude des régimes totalitaires : les sénateurs rejettent la candidature proposée par le chef de l'Etat

20-04-2017

L'écrivaine Lenka Procházková n'intégrera par le Conseil de l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires (ÚSTR). Les sénateurs ont rejeté sa candidature ce jeudi. C'est pourtant le chef de l'Etat Miloš Zeman qui avait fait cette proposition. Son porte-parole Jiří Ovčáček a estimé que la Chambre haute du Parlement avait pris une décision "déplorable". "Madame Lenka Procházková est une signataire de la Charte 77. Elle a été courageuse à une époque où le courage avait un coût", a-t-il commenté. La candidature de l'écrivaine avait soulevé de nombreuses oppositions, notamment au sein même de l'ÚSTR. Ses détracteurs lui reprochent un engagement idéologique marquée et des méthodes "propagandistes et démagogiques", selon l'agence de presse ČTK. Parmi ses prises de position passées, elle avait par exemple assimilé l'Eglise catholique à un ennemi nationale lors de la restitution de biens confisqués sous le communisme. Elle considère aussi que l'écrasement du Printemps de Prague par les troupes du pacte de Varsovie constitue une trahison des politiciens occidentaux.