Institut pour l’étude des régimes totalitaires : les membres du comité scientifique quittent leurs fonctions

15-04-2013

Pour protester contre le limogeage du directeur de l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires Daniel Herman (ÚSTR), les quinze membres du comité scientifique de cette institution ont annoncé ce lundi qu’ils quittaient leurs fonctions. Daniel Herman a été révoqué vendredi dernier par le conseil de l’Institut qui lui reproche une gestion calamiteuse et le retard pris dans la numérisation des archives se rapportant notamment à la période communiste. Dès l’annonce de cette éviction, plusieurs membres du comité scientifique ont annoncé leur démission et une polémique a éclaté entre le parti social-démocrate (ČSSD) et le parti civique démocrate (ODS), tous deux s’accusant mutuellement d’instrumentaliser politiquement l’ÚSTR. Le Premier ministre Petr Nečas s’est exprimé sur la question ce lundi estimant que la situation avait pris des dimensions scandaleuses et réitérant ses critiques à l’égard des sociaux-démocrates et des communistes. La journaliste et traductrice Pavla Foglavá a été chargée de prendre la succession de Daniel Herman à la tête de l’ÚSTR.