Intégration des Roms : la situation a amélioré pendant les dix ans derniers, mais les progrès sont très faibles

08-04-2016

Entre 2005 et 2015, les conditions des Roms en République tchèque ont légèrement amélioré. Ces progrès ne sont néanmoins que très faibles. Cela résulte de l’Index de l’inclusion des Roms pour 2015, dressé par l’équipe du projet intitulé la Décennie de l’inclusion des Roms à laquelle ont participé 12 pays européens dont la République tchèque. Parmi les changements positifs, le taux de chômage des Roms a baissé en 2015 à 27 % contre les 46 % en 2005. Toutefois, ce chiffre reste assez élevé, vu le taux moyen de chômage en République tchèque qui représente environ 6 %. De plus, selon ce rapport, l’âge moyen des Roms est de dix ans sous la moyenne du pays et 68 % de Roms vivent dans la pauvreté, contre les 15 % quant au reste de la population.