Jan Fischer accepte de continuer à diriger le gouvernement seulement avec un mandat renouvelé et un budget au déficit restreint

15-09-2009

Par ailleurs, l’actuel Premier ministre Jan Fischer, à la tête depuis le printemps dernier du cabinet d’experts qui a pris la succession de l’ancienne coalition dirigée par Mirek Topolánek, a indiqué que son gouvernement poursuivrait son action jusqu’aux prochaines élections seulement à certaines conditions. Jan Fischer souhaite notamment que les différents partis politiques trouvent rapidement un accord sur le mode de fonctionnement de son gouvernement. Le Premier ministre réclame ainsi la tenue d’un nouveau vote de confiance. Il entend également poursuivre son action avec un budget pour 2010 dont le déficit ne dépasse pas les 170 milliards de couronnes. Une condition qui nécessite donc l’adoption des restrictions budgétaires proposées par le ministre des Finances, Eduard Janota. L’adoption de ce budget fait actuellement l’objet d’intenses négociations, les partis politiques n’y étant guère favorables.