Jan Kavan à propos de Temelin

21-11-2001

Le ministre tchèque des A.E., Jan Kavan, ne voit pas les raisons pour lesquelles un éventuel accord entre la Tchéquie et l'Autriche, sur la centrale nucléaire de Temelin, engagerait davantage les parties, s'il était intégré à l'accord d'admission entre Prague et l'Union européenne. "Je suis sûr, a-t-il déclaré devant la presse, que Temelin sera d'une façon ou d'une autre l'objet de négociations au titre du chapitre énergie et je suis prêt à fournir à la Commission européenne tous les renseignements ayant trait à la sécurité de la centrale".