Jiří Dienstbier dément toute collaboration avec les services secrets communistes

26-04-2010

Le sénateur du parti social-démocrate Jiří Dienstbier aurait été un informateur des services militaires de contre-espionnage, selon des archives retrouvées par la radio publique tchèque. Selon ces documents, Jiří Dienstbier aurait collaboré à partir de 1962 sous le nom de code de "Konferenciér" lors de ses déplacements à l'étranger, en tant que correspondant de la radio tchécoslovaque à l'époque. L'ancien ministre des Affaires étrangères après la révolution de velours a démenti ces informations, les qualifiant de "bêtises". Après l'écrasement du Printemps de Prague, Jiří Dienstbier faisait partie du cercle rapproché du dissident devenu président, Václav Havel.