Justice : à Bratislava, le ministre tchèque de Finances lavé des accusations de collaboration avec la StB

30-06-2015

A Bratislava, un tribunal a confirmé un jugement de l’an passé, rendu en première instance, confirmant que le nom de l’actuel ministre tchèque des Finances Andrej Babiš, se trouvait sur la liste des agents de la police secrète communiste (StB) de manière abusive. Andrej Babiš n’était pas présent à l’audience de ce verdict contre lequel il n’est plus possible de faire appel. Selon les preuves présentées à la cour, Andrej Babiš n’aurait pas collaboré de manière active et consciente avec la StB. Andrej Babiš, homme d’affaires millionnaire d’origine slovaque et actuel ministre des Finances en République tchèque, a toujours nié toute collaboration.