K. Schwarzenberg tenté par la présidence de la République

20-08-2011

Le même Karel Schwarzenberg, dans un entretien accordé à l'hebdomadaire Týden, indique qu'il pourrait présenter sa candidature à la magistrature suprême, même s'il précise que cela dépendra surtout de son état de santé. "Pour moi l'important est comment je me sentirai en 2013. Ce sera un engagement pour cinq ans, qui se terminera en 2018. J'aurai plus de 80 ans - et je n'aurai plus de vacances de ma vie", a déclaré le chef de la diplomatie, qui précise qu'un suffrage direct le motiverait davantage qu'une élection par les membres du Parlement. Il garde un mauvais souvenir de la dernière élection présidentielle et de "la manière dont les gens couraient aux gogues pour proposer tout en échange du vote en faveur de celui-ci ou de celui-là".