Karel Schwarzenberg : après les débats houleux sur les Roms, la France va être plus « sensible »

11-09-2010

D’après Karel Schwarzenberg, l’administration française va sans doute se comporter de façon plus « sensible » après les débats houleux provoqués par les expulsions de Roms du territoire. Une déclaration du ministre des Affaires étrangères tchèque ce vendredi à Bruxelles, où il se trouve pour une réunion des chefs de la diplomatie des Vingt-Sept. La France a été très critiquée pour ces expulsions et Karel Schwarzenberg lui-même n’avait pas mâché ses mots en parlant de « soupçons de racisme ».

Karel Schwarzenberg s’est aussi exprimé sur le futur Service Européen d’Action Extérieure (SEAE) qui doit être lancé en décembre. « Nous, côté tchèque et chez nos voisins, nous craignons que ce service ne comprennent plus de citoyens issus des pays d’Europe occidentale et moins de personnes d’Europe centrale et orientale. Ce qui pourrait créer une disproportion à l’avenir. »