La Chambre des députés invite Andrej Babiš à dissiper les soupçons d’évasion fiscale

15-03-2017

Le ministre des Finances et chef du mouvement ANO, Andrej Babiš, devrait dissiper les soupçons d’évasion fiscale d’ici fin avril. C’est du moins ce qu’indique la Chambre des députés dans une déclaration adoptée ce mercredi. D’après les parlementaires, le milliardaire d’origine slovaque devrait également faire la lumière sur les doutes qui planent sur la façon dont il a acquis des titres de dette du groupe Agrofert qui lui appartient. Si M. Babiš ne présentera pas une explication « crédible », le Premier ministre Bohuslav Sobotka devrait « prendre des mesures appropriées », a ajouté Chambre basse du Parlement. De son côté, le ministre des Finances qui a assisté à la session, a rejeté les allégations, tout en soulignant qu’il n’avait pas besoin de s’expliquer.