La Commision européenne appelle les anciens membres de l'Union européenne à libérer leurs marchés du travail

05-02-2006

D'après la Commission européenne, limiter la libre circulation de la main-d'oeuvre des pays nouveaux membres de l'Union européenne est inutile et même nuisible. C'est le message que la Commission veut adresser aux anciens membres de l'Union. Elle présentera des arguments économiques qui devraient les convaincre que continuer à appliquer les périodes transitoires pour la libre circulation de la main-d'oeuvre des nouveaux membres n'a aucun sens.