La Constitution européenne et la position tchèque

09-02-2007

Les cinq partis politiques qui sont représentés au Parlement ont des vues différentes sur le Traité constitutionnel européen. C'est ce qui ressort des interventions que leurs leaders ont prononcées, ce vendredi, sur le sol du Sénat, dans le cadre d'une conférence consacrée à l'avenir de l'Union européenne et à la position de l'Etat tchèque. Le Premier ministre et chef du principal parti de droite, l'ODS, Mirek Topolanek, veut un document entièrement nouveau. Jiri Paroubek, leader des sociaux-démocrates, admet certaines modifications de la Constitution, à condition pourtant du respect de l'essence du texte actuel. C'est ce que favorisent, aussi, les chrétiens-démocrates.